toujours AB

Publié le par dédé

.

 

 

Béatrice

 

 

 

 

Et oui III (le lendemain midi).

 

 

 

 

La même situation. Si t'es là c'est aligot. Si tu n'es pas là, c'est tristesse et énervement. Si j'avais su quand tu revenais (si tu reviens !) les frites au four n'auraient vu que du feu. (J'avais envie de faire ça…).

 

 

 

 

Hier soir pendant longtemps j'ai regardé de côté. A coté de nos vies... Putain que c'est vert de l'autre côté ! Quelle tentation ! Mais quelles tentations ? J'en veux pas je veux toi comme avant.

 

 

Toi comme avant y'a aucune chance tu ne peux revenir en arrière. Et la seule solution que j'envisage c'est la séparation. Oui toi libre et moins souffrant mais je saurais pourquoi! Je préfère une fracture à un no man land de couple.

 

 

Personne pour répondre a nos interrogations et rêve… C'est ça la vie de couple après 4 ans ! Personne ne me l'avait dit ! Dire que je voulait t'offrir ce qui t'avais manqué durant c'est 20 ans de vie avec un autre ! Rattraper le temps perdu : au bout de d'une semaine 15 jours j'étais dans tes bras et ton lit ! Putain de concupiscence ! c'est moi qui est rattrapé le temps le temps d'un été et puis atchao l'entente physique (le cul) et aujourd'hui atchao le couple physique (être ensemble …a regarder la télé par exemple !).

 

 

12H47 le lecteur dira que je suis une montre à moi seul, mais la misère (de couple) et la détresse (de couple) doivent se mesurer en temps ! C'est ça le truc : un couple se jauge au temps !

 

 

et oui : des "à quoi te pense jusqu'au "t'était où ?" voire les "ah t'es là !" que du temps perdu !

 

 

des bruits en bas, j'ai tout coupé, pas de voiture je meure. ce n'est pas toi et j reprends

 

 

Temps non consacré à l'autre en générale ou a celle(S) qui nous fait tripper, ni même a soi (faut bien se soigner) et encore moins aux autres (toujours en générale ou avec des E et des S.

 

 

Va falloir que je réchauffe l'aligot. J'aurais du faire des frites elles sont plus facile a avaler et c'est moins sain donc la finale destinée m'embrassera que plus tôt !

 

 

A quand aurais-je le courrage de te dire : "cette situation de couple, avec solutions ou pas, ne m'arrange pas, car je passe mon temps a y cogiter, "sans en trouver qu'une solution" a savoir chacun chez soi et dieu (moi) je revie". Bon la fin est peut-être a amménager mais c'est en gros ça. Par contre, non seulement pour sauver les apparence j'y rajouterais vite fait : "mais je ne veux pas te quitter car je t'aime" comprendre je vais me retrouver seul et là ça va faire mal…

 

 

Merde collocatère de mon cœur t'es là ?

 

 

Je vais encore manger seul !

Pour info je ne devais pas être là ce midi...

 

 

Publié dans Béatrice

Commenter cet article