Le vélo machine à laver

Publié le par dédé

Voilà le travail !

Je suis parti de ça récupéré en décharge sauvage (la déchéterie inter-communale va bientôt ouvrir)

Il faut choisir une machine a chargement par le haut avec un pignon d('entrainement le plus petit possible... vérifiez qu'elle tourne...

Ayant enlevé tout les couvercles (ça en moins à transporter), il faut aussi faire sauter les poids, les ressorts antivibratoire et  le cadre car la courroie ne passerait pas...

Il faut veiller à boucher tout les trous... ceux qui évitent qu'un boulon tombe en fond de cuve (je vous aurais avertis...) et ceux des circuits d'eau (donc durites ou noeud ou bouchon...), un couvercle c'est bien aussi.

Ma machine a laver n'ayant plus de cadre je lui est mis des patins en bois pour qu'elle soit de niveau...

Si non il faut s'occuper du vélo... J'ai toujours de la pièce en stock (roue arrière) mais ici il ne faut que le cadre la selle (sisi !) et le pédalier. J'ai placer des cales en bois où et comme je pouvais (en gros : chacun doit se démerder ici...). C'est la partie la plus dur : il faut que ça tienne, que ça ne tange pas, que ce soit a peut-près horizontale et que les parties en mouvement soient bien libres.... Donc j'ai travaillé avec du bois et j'ai caller le tout sur un grand cadre (ancien présentoire ?)

Aprés il faut connecter les deux entités (Vélo fixe et Machine à Laver dénudée). Un système de cales et d'équerre vont s'ajuster lorsque la courroie sera prète...

La courroie est à base d'un joint de portière ou de coffre de voiture, découpé en largeur (juste un côté plat) et en longueur (un rivet pop (et une rondelle !) et c'est OK). Donc on peut fixer le Vélo à la Machine à Laver puis faire la courroie tip-top...

Lors de mes premiers essais à blanc, la courroie se barre de la gente de vélo (donc je l'affine) ; puis elle saute du pignon de la machine à laver (normal le joint est tordu car la porte de voiture est tordue..). donc je fixe (une fois la courroie en place ! ) un empèche courroie de sauter : une poele alu dev récup...

çA MARCHE !!!!!!!!

Reste à éviter qu'elle parte au encombrant (elle dort derrière mon immeuble car c'est super long !), et "se mettre au sport" (c'est l'excuse que j'ai trouvé pour que cette nouvelle fantaisie passe mieux dans mon village...)

Dès que ça dégele, je fais un test (avec comme lessive : de l'eau de cendre de bois bien sur...)

dédé

 

PS : et bonjour à EDF et Unilever quand vous les verrez !

Commenter cet article

Volodia 10/06/2006

CoucouMerci pour les photos et l'expérience... j'ai déjà démonté ma machine reste à connecter un vélo... Je suis un peu pressé, et ton montage, qui me paraît simplissime me réjouit.Si tu veux des infos sur les install 12V j'y suis depuis bientôt deux ans, je peux p-ê te préciser des trucs.Bonne continuation.A+Volo

mamat 23/06/2006

félicitation pour l'expérience!voici quelques infos que j'ai posté sur le site de decroissance.info (http://forum.decroissance.info/viewtopic.php?t=2852):en fait, l'essorage ne représente que 5-10% de l'energie consommée par un lave linge! 75-90% de l'energie est utilisée au début pour chauffer l'eau... brancher le lave-linge directement sur un chauffe-eau solaire ou à bois serait donc un sacré progrès. 1500 t/min c'est pas mal... on peut démultiplier en changeant de plateau (comme pour la salade) mais on divise la force donnée à chaque tour, avec de la salade (léger) ça marche, avec du linge mouillé ça risque d'être difficile... en fait, les phases de lavage et d'essorage consomment à peu près autant d'energie, à la différence près que le lavage dure une heure et l'essorage qques minutes. et pendant ces quelques minutes, il faut fournir en gros 600W. ce qui correspond à peu près à la puissance de 6 cycliste (ou un cheval). la seule solution est donc de stocker l'energie pour pouvoir la lacher d'un coup pour générer 600W. soit avec une éolienne sur batteries, soit en utilisant la force humaine pendant 20 minutes (pour 2 minutes d'essorage) en faisant quelque chose qui puisse par la suite réstituer l'energie (par exemple lever un gros poids sur quelques mètres) mamat les chiffres viennent du rapport ciel (http://sidler.club.fr/Rap_Ciel.pdf), franchement pas mal pour tout ce qui concerne les conso d'electricité des appareils domestiques, du site manicore pour la puissance d'un cycliste, de wikipedia sur le cheval-vapeur pour la puissance d'un cheval...

Elfanoy 09/10/2008

Incroyable ! Bravo ! :-) Ta façon de raconter est sans détours et bien détaillée.J'y penserai si un jour je n'ai plus de machine à laver, lol.

gilles deom 03/07/2009

hahabravoexcellent :)@ bientot 

Therese 15/10/2014


Salut


Et bravo pour cet invention. Je crois que beaucoup sont à la recherche des machines qui sont écolo, mais ça c'est une vrai machine écolo. Non seulement elle réduit de beaucoup la consommation en
énergie mais encore elle permet de faire du sport et pour une femme de ménage qui quelque fois manque d'activité physique cette machine est la bien venue. Maintenant il suffit de lui apporter ce
que font les machines classique et bienvenue l'essort mondial.


Bon courage,


Therese.