Je l'ai vu dimanche et elle vient cet aprèm !

Publié le par dédé

De retour de chez mes vieux je suis passé voir Ma (ancienne...) Béatrice...
    Ce n'est pas que je préfère les rondes (pas plus que la moyenne !...), ou que je m'inquiète de trop, mais je crois qu'elle a maigrie...
    Aprés deux ou trois banalitées de politesse, on mange un bout et on s'inquiète de l'autre...
    Plus tard, à la question : "Et toi ça va ?", je lâche un pudique "et bien disons, pour résumer, que tu me manque" ou un truc comme ça... Et là, elle me redemande l'air dégouté : "tu veux dire que t'as envie de moi ?". Et on va dire que ce sont mecs qui ne pensent qu'à ça !
    Répondant par la négative tout en avouant que ça aussi ça me manque (et wouai !), je lui demande si elle a compris l'euphémisme...
    Toujours dubitative, je l'assome par un "Et bin, je t'aime !" tellement profond qu'il m'a échappé ! Et tellement grave que j'ai cru voire poindre un épanchement lacrimale... Là, très digne et puissante, Ma (ancienne) Béatrice me sort un retour de boomerang à vous faire cogiter toute une demie semaine : "j'ai l'impression que c'est la première fois que tu me le dis !".
    Après ce double momment de vérité ...et de grâce déchue, on se sert dans les bras et on retourne à la conversation socialisante : des banalitées...
    Juste avant de partir, je lui est demandé de pouvoir l'embrasser... Je n'avais pas eu de dernier "palo de quai de gare"...

................................................................................................ . . .

conclusion : On ne prend pas assez le train !

dédé

PS : elle vient de partir. Et moi je regrette la sous-utilisation des "transports en commun". (ça aussi ça ferait un jolie titre de roman d'amour...)

Publié dans Béatrice

Commenter cet article