...toutes les journées du monde...

Publié le par dédé

    Déjà, hier soir je me suis couché à point d'heure : 20H05, aprés une aprés midi à tapper comme un frustré sur sa nana. Moi ce n'était qu'un clou de chemin de fer que je veux transformer en épée (?!).

Au programme d'aujourd'hui : manger du lion !

    A cause des voisins de bureau, au réveil, et pour ce mettre en forme : un peu d'administratif. Mon courier et les derniers messages de mon forum préféré. Seul une réponse à faire : décevant...
    Aprés, mes comptes de la semaine histoire de porter un peu de fraîche à mon ami le banquier. Malade comme mon compte, je ne peux lui revendre sa part hebdomadaire de fromages, que j'ai failli refourger à son remplaçant... A sa tête, en tout cas, il en a bien eu peur !
    Au retour je bâcle les factures. C'est bizzard l'entrain qu'on a à renter du blé, mais quand il faut le semer à tout vents...
    Enfin l'heure de manger : 10H00 grôsse casse croute : pâté pain fromage coups de rouge et une mandarine.
    En digestion, je recouts une fermeture éclair à mon blouson moto. Arrivée à mis parcourt, je m'apperçoie que cousue à l'envers ce ne sera guère pratique... De toute façon je n'ai que ça à faire. Aprés j'ai du lire un peu...
     Midi, mon ventre me pousse en cuisine ou je me prépare un riz pif-paf. Genre riz dans poele huilée bien chaude, noyé d'1 cm d'eau à absorber à couvert. (Suivant la dose de riz), ça remplie bien, c'est simple (zéro condiment), on ne surveille rien et c'est complet (le riz pif-paf et le repas car y'a que ça à manger...).
    Ah, la lessive mise à trempée la veille ! J'enfourche donc mon vélo et pédale gaiement. La courroie n'a sauté qu'une demi douzaine de fois donc c'était bien cool. J'ai enfin trouvé les bons dosages !
    Retour à l'étage, j'étends le linge, zone un peu sur la toile... Passe une commande fourniosseur et fait un gâteau et des crèpes.
    Après cette pause d'intérieure, je file à la cave pour 5 kilo de pattate à donner à la voisine. Chouette, elle n'est pas là, donc ça m'évite de me faire tenir la jambe, je file au jardin.
    Béchâge et compostâge, sont les deux mamelles qui m'ont attirés ici. J'attaque mon premier carré d'une bêche joyeuse et virvoltante... C'est quasi jouissif, même si les vieux du coins me trouvent bien empressé. Pure jalousie de mes astuces jardinière qui les ont déjà mouché avec des salades avant tout le monde et des tomates jusqu'en décembre... Hi hi hi !
    Avant de repartir je fanne quelques mâches au passage. Retour à l'appart, un coup d'oeil sur le journal, pas trop il faut que j'en garde pour demain au travail... Je saute sous la douche
    Douche expresse, par 12°C, faut-être rapide ! Un bon coup sur les cheveux, puis on passe au rasage habdomadaire. Faudrait pitêtre changer la lame...
    Hop c'est l'heure de la livraison d'Henry que je trouve sous sa voiture. 60 euro de fromage de pays direction Marseille aprés, je revients faire cuire le gâteau. Nettoyage de la mache devenant ma future salade du soir.
    Une pause couriel pour répondre à Tcha-Tikpi Tchagandi (!) la personne qui a daigné me répondre pour la demi panne de mon appareil photo numérique. Et oui, il ne veux plus fonctionner sur batterie (les 2 !) alors que sur secteur c'est toujours OK... Mais mon autocollant de numéro de série ayant disparu, il faut que je leur envoie la photo de l'appareil et celle du ticket de caisse... Tcha-Tikpi Tchagandi, a tout compris et me demande ...mon numéro de série ! Je crois que je vais faire bientôt un tour en Inde, pour expliquer ma vision de la mondialisation et de la soutraitance... (si ça se trouve il me répond de Clichy Sous Bois et moi phonétiquement je le crois à Pondy Chérie).
    Pour résister à l'odeur du gâteau, je plonge sur l'article du jour sur mon blog. Je suis donc là !
    Reste
- à passer deux ou trois coup de fils,
- rédiger deux articles pour la presse locale, préparer mon cartable pour demain,
- mettre au point une statégie d'occupation des flux enfantins pour l'accompagnement scolaire de demain,
- passer un coup d'aspirateur,
- faire cuire les crèpes et en manger une (dizaine !) avec la salade,
- ranger le bordel (finalement non, c'est cool...),
- zonner sur OLPF,
- doooormir....

....et ne pas penser à Béatrice.

Mais, même comme ceci, je m'y épuise, et ne suiffisent pas :
...toutes les journées du monde...

même bien remplieS...

dédé

Publié dans Vie intérieure

Commenter cet article

dédé 12/04/2006 19:45

Krollyoli ? Charmé d'avoir été butiné !Et en plus tu es ma classarde !2 ;-) doncdédé

dédé 12/04/2006 19:38

Non non c'est "Pif Paf " ! Certes, ça vient du "riz pilaf", mais en beaucoup plus simple : "pif " dans la poele "paf" dans le ventre. J'aime la cuisine et ce serait manquer de respect à Monsieur le Grand Chef  Pilaf inventeur de ce mets particulier...... plus sérieusement ça vient d'où "pilaf" ?dédé

Marie (sourire741) 29/03/2006 22:35

lol ! c'est du riz pilaf. très bon.
Tu as des journées bien chargées dis donc !

krollyoli 28/03/2006 20:51

      Bonjour dédé,Ben oui, je laisse un commentaire. Cela me fait rire de te lire, c'est touchant,  très réaliste  et plein de bon sens. Une autre facette que lorsque je suis sur  euh quand je zonne sur OPLF ;).