les cheveux blancs des intermittants du spectacle !

Publié le par dédé

    Hier, Béatrice n'a rien trouvé de mieux, que de me dire pour sa troisième phrase que j'avais des cheveux blancs. (!)
    La première était l'homonyme affirmatif de la (ma) question : "ça va ? ".
    La deuxième était le retour de l'origine de la première par sa parfaite (photo)copie.

    Ma réponse fut qu'elle ne manquait pas de gueule, vue que les derniers sont de sa faute ! (et en même temps je me mordais la langue car elle se teint les cheveux...)

    Il faut dire que ça a eu du mal à démarrer. Heureusement que le terrain était neutre (je l'ai invité à prendre le printemps de ce soleil... ). Dans son appart ça aurait été mortel !

    De tout façon, ça l'a été aprés être rentré ! Et oui ! On s'était tout dit en 3 coup de fils les jours précédants... De plus, notre situation commune étant un peu plus clair chaque jour (et un peu mieux digéré par certain (sans S ! )...), on tombe moins dans le vif du sujet (et moins dans les bras l'un de l'autre...   :-(   ).

    Re de plus, j'ai attaqué le jardin ! Et là le monde peut s'effondrer sur ses centrales nucléaires : la beauté d'un fraisier auto-marcotté, le goût de la terre fraîchement retournée, et les vers se tordant de respect devant l'astre chauffant à l'oeil !
Alors les histoires de couple !

- Suis-je un chien ?
- Encore ennervé (et bien frustré ! ) ?
- Distancié de sa (ma ! ) propre vie ? (même affective ? )

    C'est surement la troisième solution, connaissant ma petite carrière (amoureuse ou non...). Je n'en ai pas moins une mémoire et des sentiments (et un sentiment ! ) mais je n'en suis plus l'acteur, mais le spectateur...

    Ce qui me rassure c'est que parmis les spectateurs il y a souvent les metteurs en scène et les auteurs !

" Intermittant du spectacle ! "

dédé

Publié dans Béatrice

Commenter cet article

dédé 29/03/2006 14:04

un...deux...un...deux...parilemanbordo...bordolemanpari...essai...essai...de commentaire !apparement ça marche insiste et insitez !;-)dédé