Si c'est écrit, c'est que c'est v...

Publié le par dédé

Je ne l'ai peut être pas écris jusqu'à présent...

Il est vrai que je me connaîs (assez) bien, et que certains d'en nous m'ont découvert (ou me découvre ! ) ici.

Si parfois mes écrits ont un goût de frustration vengeuresse (surtout au lancement de ce blog...).
Si parfois vos idées les plus sombres trouvent un écho sur ces écrans de vie perso.
Si vous avez, ou plus précisément si tu as l'impression de lire tes propres pensées ici.
Et si vous rougissez à la lecture de certains pas sages...

Alors il ne faut pas s'inquiéter !

Et oui, comme pas mal d'écrivaillons, je me défoule ici. En plus avec mon billet d'entête (l'explication de "blog struction"), le message est clair dès le départ. Tout (et tous) ce qui ne passe pas, atterrie ici. Ainsi, si j'ai envie de ...chocolat, vous le saurez. (M ? j'ai pris le chocolat par hasard...;-)). Mais vous le saurez qu'aprés coup !

    Je sais bien que je ne suis pas seul à me lire... De plus, quand je l'ai écrit, c'est que c'est "quasi déjà presque" digéré ! Ainsi il n'y a rien de personnel (dans le sens super intime). C'est de l'édulcoré. Déjà à cause de la barrière de la langue. Et oui, comment (d)écrire tous ces sentiments qui me travaillent ou m'égaient ? De plus, je me dois de protéger ma (ancienne) Béatrice. Rajoutons aussi qu'elle n'a ni droit de lecture (un ordinateur pour elle est aussi utile qu'un porte avion nucléaire du nom de Clémenceau), ni possibilité de répondre. Et en plus, je ne peux "l'attaquer" car je...   ...   ...l'appércie toujours beaucoup...

    De plus mon histoire et commune à bien d'autre personne... La preuve ! Hier à midi je suis importuné au téléphone fixe par une personne recherchant Madame P. Sentant le démarchage téléphonique, je réponds par la négative même lorsqu'on cherche Monsieur P. Ayant épuisé les "introductions à la conversation" de la notice fournie avec le cour de démarchage téléphonique, mon interlocutrice me laisse 10 secondes pour que je me pleigne d'avoir été lâchement abandonné par la Madame P... Et là, (je pensais la surprendre et la géner), elle me répond qu'elle est dans le même cas que moi ! ... Nous n'avons pas manqué de nous quitter sur des voeux mutuels d'encouragements...
Il est clair que ce genre d'histoire on s'en passerait... Mais que serait l'Amour sans souffrance ? Serions nous jaloux de ces jeunes innocents main dans la main ? A quoi serviraient les bancs publics ?

Donc je le répète ne pas s'inquiéter !
C'est normal, et pas (si) grave.

C'est comme pour la grande presse, si c'est écrits, c'est que c'est vraissemblable. C'est tout !

dédé

PS: et Que l'Amour tienne dans ma vie la place qu'il a déjà dans ma vie". merci à S741

Publié dans Vie intérieure

Commenter cet article

dédé 04/04/2006 18:28

je renvois !dédé

Marie (sourire741) 03/04/2006 21:42

Il me faudrait un petit smiley qui fait un bisou...J'ai bien fait de repasser. Et je re-repasserai.
Bonne nuit...