je suis mal, je suis mal...

Publié le par dédé

Là, ça ne va plus, je suis au bord du meutre, doublé d'une crise de nerf (mais seulement après !)

    En effet, vue l'explosion de camion de travail en début d'hiver, je vivotais jusqu'à présent avec 2 trétaux histoire de continuer à déballer. Même pas emmerdé par le client, je picorais de temps en temps un bout de fromage avec mes collègues, tranquile, à la fraîche...
    néanmoins, ne pouvant plus travailler comme avant, une cruelle baisse du chiffre d'affaire (-28%) m'a bien fait cogiter. Grâce au Web, j'ai refourgé mon camion pour pièce, histoire d'appurer mes comptes. En effet, cette "fraîche" bienvenue m'a permis de racheter le crédit en cours du camion et de rêgler deux ou trois dettes qui, sans cesse gonflaient, rassurant par là même mes "partenaires". le premier d'en eux, étant ma banquière, celle-ci m'a donc permis de resigner pour un nouvel outil de travail... Et encore je ne vous parle pas des négociations, étallements et autres lissage à l'année de mes dettes auprès des organismes sociaux....

    Ainsi, je me suis dit : on va faire mieux pour ce deuxième tome de "ma petite entreprise". Plus petit et plus mignion, voilà ma nouvelle orientation. Déjà plus petit car en terme de rembourssement d'emprunt, demander autant ou plus ce n'aurait pas passé. Donc, je divise par 2 le montant de mes rembourssements "souhaités". De plus, j'abandonne le camion pour la remorque qui est plus vendeuse. Ayant un petit véhicule et un petit budget je me trouve ...une grand remorque de producteur (ou une petite remorque de revendeur que je suis !).
    Hop ! début mars crédit racheté, crédit II accepté, je vais passer commande dans une petite boîte familliale et largement fournis en gars originaires du pays (entreprise trouvée sur le net mais pas loin d'ici). Tout content de faire des achats à la ville je me la joue cool, voire trés cool. Le délais annoncé passe de 4-5 semaine à 6 semaines, c'est bon vue qu'ici il peut y avoir de la neige mi avril : no problemo.
    Ce matin, je me fend d'un petit couriel pour prendre des nouvelles car elle devait être prête cette semaine ou celle qui vient... Réponse : prète que le 10 mai - stop - nos escuses - stop - 5% de rabais pour ce faire pardonner (moins de 250 euro).

>8-o    mais surtout :      # -[[ !

    Aucune motivation pour le retard. Pas de coup de fils ou de couriel, avant que je m'en informe presque par hasard. Et surtout "RE" 5 semaines de délais !
    Ils n'ont rien fait ! Et ils n'ont pas eu le minimum de politesse de m'en avertire ! Et, (accessoirement)  il me semble que je passe pour un con !
    C'est clair que je ne m'appelle pas "Apéricubsguègue" (ils sont en contrat avec eux, car cette autre boîte s'est apperçue qu'en mettant ses fromages pour appéritif non plus en rayon fromages mais dans le rayon biscuits pour apéritifs elle mutipliait les ventes par je ne sais plus combien (genre + 80 %), mais il sont obliger de faire fabriquer des minies vitrines froides sans porte). Je n'ai pas ammené un car d'huissiers et d'avocats pour négocier pour moi. Je n'ai même rien négocié ! Moi je voulais presque, plus une prestation qu'un produit : une vitrine d'expo pour mes fromages qui fait bien (pour ne pas dire "qui ne fait pas "manouche"* ni gros revendeur).
  
    Voilà ! Donc il va falloir que je me dégotte un congélateur et un jeux de plaques eutectiques pour garder le froid j'usqu'à mi mai ! Mais le problème c'est par rapport à la clientèle, à mon fromages, et au Services Vétérinaires. C'est clair que ces derniers (et j'ai a faire à 3 équipes car je travaille sur 3 départements) lors de leur tournées printanières vont avoir l'impression de décrocher le pompom rien qu'à me voir... Et après ils ne lâchent pas le morceau... Manque plus qu'ils fassent des visites de ma salle de bain ! J'entends déjà le discourt qu'ils n'ont pas sortie à Leclersguègue pour ses steaks contaminé... Je vais passer pour l'empoisonneur de sang de chikungouniat contaminé à l'hormone de croissance H5n1. je leur dirais que s'ils m'embêtent pour 15 clients par jour, et 100 000 euro de chiffre d'affaire par an ils devraient dormir dans les Mac Machin et autres Carrouff !

   ...La poisse !...

Je suis mal, je suis mal ! Et avec leur conneries j'ai même réussi à faire des grumeaux dans ma pâte à crèpes !

Ah les S...   ...acripants !

dédé


* : que je considère comme les premiers de mes frères !

Commenter cet article

Tis 09/04/2006 23:14

De rien... c'est Mirza qui m'a révélé l'existence de ce dictionnaire extraordinaire !

dédé 09/04/2006 14:00

et moi une bonne adresse !http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv4/showps.exe?p=combi.htm;java=no;merci Tis !

Tis 09/04/2006 10:52

" à vau-l'eau " ( = à la dérive )http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?46;s=1102999950;r=4;nat=;sol=5;Grâce à toi je viens de découvrir comment cela s'écrit !Bises

dédé 08/04/2006 20:04

Salut S741(écrit comme ça on dirait le nom d'une étoile ! ....et ainsi les gens te reconnaîteront...).    Je fais le ronchon mais je sais que c'est moitié leur faute... Du moins je l'espère... Je voulais juste (ici comme ailleurs) qu'on dise les choses, et non qu'on les cache ( / qu'on se cache !).    En fait j'en ai rien à f..., du moins j'ai toujours la sagesse de relativiser. Cet article, a peut-être été écrit sur le coup de la colère et de la frustration, mais sans ça, je ne vous aurais rien donner à lire et à réfléchir... ;-)  ...et moi se srait resté au fond de la gorge (voir le titre du blog et son explication...) !    Tiens ? je prends la place d'un éditorialiste qui écrit que le monde va à va l'eau (merci à celui qui sait écrire cette expression de me la laissé correctement orthographiée ci-après !) mais qui est confortablement installé dans son confort de classe "sup sup plus"...dédé

Marie (sourire741) 06/04/2006 22:54

Quand ce genre de contretemps pénible m'arrive, j'essaye de me dire que c'est peut être pour m'éviter un plus gros problème..je ne crois pas au hasard.
Bientôt tu l'aura et tu pourra nous mettre une belle photo ! Tu sera tout fier oui oui...allez, courage et patience !