la remorque

Publié le par dédé




ça faisait longtemps que je n'avais pas eu de problème de ce côtès là...
    Mais il n'y a jamais de problème quand je suis le patron ! C'était d'ailleurs un de mes objectifs lors de ma mise en boîte ( = être indépandant ), pouvoir gérer à Ma façon les couilles inérantes à tout travail. Et même si avec le recul, et en parlant de couilles, ça ressemble parfois à une vraie orgie !

    Déjà, j'ai barboté 100 euro à l'achat de ma remorque. En effet, je verse 1400 euro comme accompte à la commande et ceux-ci se transforment en 1500 lorsque je suis allé la chercher la semaine dernière ! Sur le coup je n'ai pas tiqué. Mais en vérifiant mes papiers à cause de ma banquière ( j'y reviens... ), je me suis appercue qu'un ordinateur sympa a fait faire des petits à mon accompte. 100 euro en 10 semaines, ça fait 520 à l'année, donc un placement à 37,14% (!!!) ça ne se refuse pas ! ( même pour quelqu'un qui est contre cette société de capitaux ).
    Je ne dis rien. S'ils ont un comptable plus travailleur et performant que le mien, je ferais le surpris et réglerais la différence. Mais bon c'est de bonne guerre car j'ai du sur-investir de 300 euro : 100 de congélo d'occas à Emmaus et 4 plaques eutectiques (50 l'une !) pour garder le froid de mon stand de trétaux. Sans parler du manque à gagner. La preuve : 20 kilos de beurre en motte cette semaine contre 5 la semaine d'avant c'est déjà 45 euro en plus... (comme il est vénal le garçon ! ).
    De toute façon j'en ai déjà fait don (sans le savoir) à une association qui c'est fait chourrer pour 700 euro de matériel...

    Si non ma banquière m'a mis dans le rouge ! En effet, elle n'a pas débloqué l'intégrale du crédit correspondant à l'achat de la remorque. Donc il me manque des sous ! Et comme c'est la fin surprise de mon découvert autorisé, pif, paf, boom : je dois être à ( "en plus de mes moins 1000 euro"... ) une centaine d'euro de moins pour cause de "forçage" comme ils appèlent... Je pensais que ce découvert autorisé de 4000 euro était signé pour 1 an et demi alors qu'il n'a duré que 6 mois. Je l'ai signé début janvier d'où le mélange de dates... Virez le !
    Je l'ai courriélé ce week-end, mais elle ne doit pas bosser ce lundi... Si elle est en vacances, je suis noir pour la semaine... Reste mon agence locale mais "ils" ne pourront rien car j'ai l'extrème honneur, en tant qu'entreprise, d'avoir ma banquière !            
    Heureusemenent qu'elle est marrante... Un peu déconnectée de la vie des pôvres creuvards que nous sommes, prèt de ses sous, et cachée derrière sa techno-hierachie, mais elle est marrante quand même. C'est le genre de nana qui est derrière un bureau de ministre, mais qu'on pourrait trouver au service du resto-routier famillial de rase campagne... Apparament elle assure au taff d'après un de ses collègues, mais elle a gardé la bonne gouaille de la vie ruralistique locale. Et ça j'aime. ..à en oublier le cadre pourri de son bureau de bout de couloir sans vue sur le monde...
    M'enfin ça reste une banquière, ...qui est une commerçante comme moi. Donc on devrait trouver un terrain d'entente ( dans le domaine du travail voyons ! ). Donc ( il faut qu' ) elle approvisionne le compte suivant la dépense, éponge les forçages et autres aggios et je garde mes crémeries ( ma banque et ma boîte ! ).

Dernière nouvelle : Loupé par rapport à "la dépense" car la banque ne finance que du hors taxe... D'un côtè c'est normal car je vais récupérer cette TVA l'an prochain... Reste qu'il faut en faire l'avance sur 1 an ! Le découvert doit repartir sur 1 an dès le questionnaire santé rempli...

penser à réceptionner la livraison de demain matin.
penser à recharger en fromage la remorque.
penser à téléphoner à la mairie de Saint Cirgues en Montagne pour avoir de l'électricité (qui marche) sur le marché du dimanche.
penser à assurer cette remorque.
penser à débiter, tailler, faufiler, coudre, oeilletter la bâche à remorque.
penser à acheter des rivets pop pour fixer les bavettes fait main de la remorque.
penser à passer la commande c'est P., et  ce, sans oublier la motte de beurre salé (nouveauté saison 2006), et, sans oublier, aussi, de charger à cause du long week end en perspective.
penser à recharger en chèvres fermiers pour mercredi.
penser à vérifier le sotck de "fromages de pays aux artisous" pour ce long week end.
penser à changer l'ampoule de feux de recule de ma camionette de fonction
penser à préparer la commande du jeudi pour le jour d'avant (ascension toujours).
penser à faire les comptes de la semaine pour mecredi à cause de l'ascension et a déposer le blé dans le même mouvement pour pomper un peu le navire qui (rou)coule entre deux eaux...


dédé

Commenter cet article