Sièster Tranquille

Publié le par dédé

On s'est vu ce dimanche.
    J'aurais su je me serais reposé. En effet, c'était très speed comme week end entre du travail comme ça fait plaisir à un banquier, une course à l'affichage et autres tractages, et trois articles à couvrir avec les canons ( à boire malheureusement ) qui vont avec...

    Je sièstais quand elle m'a appelé pour que je lui descende un truc. Ensuqué au possible la voiture fut lourde et coincée dans cette circulation de gens malades car ils doivent absolument partir de chez eux dès qu'ils ont 3 ou 4 jours de repos. J'ai cru que je n'y arriverais jamais au bout de ces 15 bornes.
    Je lui ai rempli le garde manger de chose du jardin ou de ma remorque de fromage. ( Elle mangera pour moi ). On a reparlé de son expédition chez ces vieux et du déblocage avec sa mère d'abord, avec elle même, après. Elle pense être guérie. Je dirais non. Mais sa nouvelle situation ici pourrait me prouver le contraire ( ...et j'y reviens ).
    Depuis son déblocage c'est dur de ne pas retomber sous son charme. Si je ne me surveillerais pas, je replongerais. De plus, depuis 1 semaine une phrase de Cabrel ( berk ) me trote dans la tête : "Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours...". Ajouter à ça le texte de mon "Mon bel Amour de Saint Jean", ...et je pourrais (re)signer Caliméro !

Mais à part ça, (moi) ça va.

    Je lui ai (presque) fait cracher le morceau ! En effet, elle croyait que je savais. Mais si je l'avais senti ( et si je le sentais toujours ! ), elle ne m'avait que dit qu'ils étaient très, et de plus en plus, proche elle et L.. L. c'est Laurent en fait ( je viens de m'appercevoir que je l'ai déjà nommé dans la lettre à Béatrice que j'ai retranscrie ici récément ). Donc, je lui ai demandé s'ils étaient ensembles officiellement. Elle m'a juste dit qu'elle croyait que j'avais compris l'autre fois. Faudra un jour, qu'elle comprenne, qu'il faut dire les choses pour avancer plus vite... En finale de ce bout de conversation je lui ai demandé s'ils s'étaient, et se protégaient. Idiots de trentenaires ! Ce n'est pas à des branleurs de 12 ans et demi qu'il faut faire de la prévention ! Je trouve ça des plus cons ! ça me fait chier pour elle. Enfin sentant le débat hors de mon rôle (?), j'ai esquivé sa bétise en disant que je n'était pas son grand frère. ça me fait chier pour elle, ...pour eux...

    Voilà, après : apéro et resto qu'elle a voulu payer. Nous sommes rentré chez elle, je sombrais lentement je suis rentré chez moi.

    Sa situation est elle débloquée ? Moi, je vois encore un obstacle à son futur. Si son passé reconstruit lui rend son présent, il faut qu'elle assume sa féminité et sa maturité afin de devenir femme, puis peut-être mère ( ou y faire une croix dessus ). Sans passé, cette étape de projection était grillée malgrès tout ses efforts. Maintenant, étant complète, elle peut envisager un avenir. Maintenant ( toujours ), à deux, la question se posera forcément ( l'autre partie de la protection mutuelle ). Mais Laurent a déjà deux marmots de 7 et 11 ans (je crois), en garde plus ou moins partagée. Ainsi Béatrice va sauter une étape directement : être maman. Ainsi elle acceptera de laisser son corps être mère. Corps malheureusement un peu meurtri...

    Maintenant ( encore ! ) si personne (elle, en premier) ne comptait pour moi et si je ne comptais pas pour eux (?), ( ou d'autres ? ) je me ferais bien sauter le caisson. (...). Y'a aussi un gros manque de courage et d'irresponsabilité. De toute façon je suis déjà mort, autant me recycler pour l'avantage d'autres, des autres et d'autres choses et des autres choses. Cette pensée me traverse encore bien souvent l'esprit.

    N'empêche que demain le jour se lève en même temps que moi, que la montagne respire à mon rythme, que les gens apparaîssent quand mon regard se porte sur eux, et que si je bouge tout bouge ! Alors !

Alors allons Sièster Tranquille.

dédé

Publié dans Béatrice

Commenter cet article

caroline 01/06/2006 19:53

Tu as raison Dédé !!!
Bouge toujours et encore !
C'est  ainsi que le destin mettra sur ton chemin, LA PERSONNE, qui te correspondra et te fera oublier tous les tourments de ces derniers mois.
Une colocataire d'oplf ;-))
 

Mireille 30/05/2006 16:40

Hou la la.... Il s'égare le Dédé.... Il s'égare énorrrrrrmément !
On est responsable que de soi même !