Responsable de son jardin.

Publié le par dédé

    Il y a deux jours, Mireille, une autre ange gardienne du Web, ma écrit en commentaire : "on n'est responsable que de soi même". Hier j'avais dit que j'y réfléchirais aujourd'hui. Aujourd'hui, et à la mi journée, c'est tout réfléchi, et je pense exactement comme hier.

    Oui on est responsable que de soi même. Pour les actions faîtes, celles actuelles et même celles à faire. Après reste l'environement, la dose de responsabilité... et de coupabilité ( "responsable mais pas coupable" ).
    L'environement : je suis occidental et né sous la bannière tricolore, je doit-être un des plus influent et écouté de cette planête. Qu'en fais-je ?.
    La responsabilité peut-être entière et complète, ou, bien diluée et partagée ou même sous traitée.
     Après vient le retour du boomerang qui fait que certains en rammassent à plein, et d'autres passent entre les filets. Mais ceci ce détermine par rapport aux juges plus ou moins désignés ou au retour automatique de bâtons ( ou de bouquets de fleurs ).
    Reste encore la notion personnelle de culpabilité. J'ai fait une connerie qui m'empèche de dormir ou qui me pousse au succide d'honneur ou alors qui me fait encore rire aujourd'hui. Là c'est en chacun de voir ses valeurs et son honneurs. Un coup du sang contaminé : au japon folklorique, c'est harakiri ; en France c'est les présidentielles suivantes...
    La dernière notion reste celle de visibilité directe des effets. Un mégot jeté ou un avion dans une tour.
ça c'est pour ses responsabilités de ses actions.

    Mais en plus, on est plus ou moins lié aux autres. Soit personnellement, soit par contrat social, car si tu fait partie d'un groupe, tu dois agir en conséquence. Par contrat social, ce groupe peut-être famille, france, monde, club de pétanque, entreprise, couple, etc... Ayant défini le groupe tu peux facilement jugé de ton poids dans celui-ci. Deux exemples : Je pense quitter le club de tir à l'arc d'ici à la rentrée par opposition politique à un texte sur le site web de la fédération française de tir à l'arc. Techniquement à part mon niveau (moyen), et ma licence, je n'apporte rien. Je parts, ils survivent. Je pourrais quitter mon job bénévole de correspondant de presse locale, car j'en ai marre d'être réécrit (contre-sens, coupes importantes, style lourd, français de base...), voire censuré (avis perso). Mais personne pour le faire. Donc mon blèd disparaît et les conversations locales se réduisent et se déforment... C'est rien, mais j'en suis pleinnement responsable.
   Par contrat personnel, j'entends que parfois tu mets des billes quelquepart par ta propre volonté.  En couple par exemple. Si le couple foire, il faut assumer un minimum pour la santé de l'autre. Ceci va de l'aide au déménagement, à la prise sur soi pour s'effacer en silence sans aucun remouds mais sans disparaître totalement puisqu'une veille amicale doit-être effectué au cas où...

    Maintenant considère que ma vie pour ma pomme ne m'interresse pas, que je vie à travers ce que je fais pour les autres, que je serais Jésus de Costaros. Alors forcément, je serais responsable de moi-même, afin de ne pas handicaper et peser sur les autres. Puis et surtout, je serais responsables aussi des autres.
Par ordre d'arrivé :
Si Costaros Animation a besoin d'un bras puis d'un président (?), je suis là.
Si mon village ne vie pas médiatiquement, je suis là.
Si Mimie à besoin de bras pour son jardin, je suis là.
Si Arlempdes Nature et les Théâtrales d'Arlempdes ont besoin d'un autochtone pour leur conseil d'administration et association, je suis là.
Si des questions auquelles j'ai un début de réponse  apparaissent sur le forum d'Onpeutlefaire, je suis là.
Si les Archers Pradelains recherchent du monde, je suis là.
Si d'autres me demandent demain, je serais là.
Si le club de boules meurt de vieillesse ( ...et d'alcoolisme ) , j'y jouerais (...et y boirais ! )

Mireille je suis aussi responsable de toi. Déjà je te le dois...  ...et tu le vaux bien ! ;-)

c'est mon jardin !

dédé

Publié dans Blogstruction

Commenter cet article

dédé 31/05/2006 21:36

Nous sommes en accord ! ( je le savais... )Bizedédé

Mireille 31/05/2006 19:02

Ouaaaffffff !  Ca décoiffe !
Tu n\\\'as pas tort.  Cependant, lorsque je dis responsable de soi, c\\\'est bien sûr pour ne pas porter préjudice aux autres d\\\'une part et aussi pour ne pas servir de "béquille" aux autres, car contrairement à ce que l\\\'on pourrait penser, on ne leur rend pas service.
L\\\'être humain a été créé pour être autonome, individualiste. C\\\'est son évolution et ceci doit être respecté, sinon il y a déséquilibre et à un moment cela devient insupportable pour les intéressés, quelque soit l\\\'âge ou la connaissance de chacun.
Par contre, je suis la première à reconnaître que la vie en groupe est  nécessaire, voir indispensable par les temps qui galopent... Etre présent aux autres, oui, bien sûr. Toujours. On a toujours besoin d\\\'un petit Dédé par ci par là !  Mais gare à ne pas franchir les limites... ! 
En ce qui me concerne, mon grand âge fait que je suis ravie que tu te sentes responsable de moi, d\\\'autant plus que je sais ne pas avoir besoin de toi !  Là nous atteignons le grand art !  Par contre je sais que je le vaux bien !  (fou rire)
Merci Dédé, d\\\'être toi même.  L\\\'autenticité est précieuse.