Tu sais, moi, je ne la connaissais pas trop...

Publié le par dédé

Où comment une petite conversation de politesse fait ( encore ) bien cogiter.  

    Cette après midi je vois Julie ( je crois ? ) sur un banc en train de téléphoner... Si si, c'est bien elle derrière ses lunettes de soleil, une nana qui passe chaque été pour un festival de théâtre... J'attends la fin de sa conversation, et m'approche pour lui dire bonjour...

    Là, après deux ou trois nouvelles je lui signale que je suis (re)devenu seul... Là, elle me répond des banalitées et glisse un "Tu sais, moi, je ne la connaissais pas trop...". Là je lui ai répondu " Finalement moi aussi ! "

    Julie n'a pas bloqué, mais moi j'ai bien apprécié la nique envoyée à Béatrice... Certes ceci ne l'atteindera jamais, et sauf à cette lecture, elle n'en saura jamais rien. Mais c'est bien mon sentiment de cette période. C'est bien cela : je ne l'a pensais pas comme ça... et pourtant...
    Pourtant, elle n'a rappelé que 3 ans après ( pour vraiment rêgler deux ou trois trucs ) son dernier ancien locataire de sa vie amoureuse d'avant moi... ça lui a tourné dans la tête pendant tout ce temps, et moi je l'ai souvent poussé à le faire, mais... Comment on peut se foutre autant de l'ancien Amour de SA vie ? Au moins la politesse du coeur, et donc en discuter, même pour des banalitées...

    Du coup, je fais la grève du "coup de fil de politesse" pour voir...
    Les secondes, minutes et heures sont passées. Les jours se conjugent encore au présent, les semaines courrirons rapidement quand au mois ils se compterons vite en années. Je suis peut-être le premier à l'espérer ( car le dernier à partir ! ).
    Je me sens un peu comme un amputé. Au départ je cherchais mon organe. J'ai eu de longues pensées pour lui, pour qu'il fasse son deuil, et moi le mien... Puis maintenant, il ne cesse de me démanger mais je ne puis, ni le gratter, ni m'en défaire. Je suis condammé à vivre avec son souvenir et son travail ( parfois de sappe ) psychologique...

    Elle, ne semble pas génée...

    Il est clair qu'ayant retrouvé un amour ( L'Amour ? ), je dois être bien loin...

Se souvient-on de son dernier kleenex ?

    Comment fait elle ? Encore un mystère de fille...

dédé le carré de cholet

Publié dans Béatrice

Commenter cet article

dédé 21/06/2006 13:46

C'était pas Julie son prénom, mais Camille !dédé