...aussi proportionnellement...

Publié le par dédé

J'ai la RAGE contre elle, mais je ne lui en veux pas ! Entre les deux, mon coeur balance...

    Le feu a commencé : déjà je liquide mon entreprise. Adieu la vie de chateau trogloditique ! Je sens que je vais un peu regretter tout ce temps libre et vert. Mais bon, je passe mon temps à cogiter dans tout cet espace, alors qu'il me faudrait de l'action à m'en noyer le neuronne de l'auto-psychose névrotiques !
    Sur un coup de sang, je viens de lui expédier du courrier en attente. Faudrait un peu de déscense de ce côtè là. J'ai parfois l'impression de me balader dans un musé avec toutes ses affaires qui trainent comme au premier jour de son ...arrivée ! Par contre, je regrette la façon administrative et anonyme des corrections d'adresse sur les enveloppes... Mais je suis bien incapable de lui écrire un mots ( même ici ! ), car mon courrier pour elle, ammasse une haine et une rancoeure alors inconnues chez moi !
    Si maintenant je la voyais, tout irait bien. A 14H00, je l'étranglais, et ce sans motif !
    J'ai pleuré au jardin. ça arrosera ! Les doriphores ont pris pour elle ! A la fin du buttage ( de sable et de poussière ! ), j'étais zen malgrès la Mimie qui voulais me payer le coup pour la discute... ( j'ai feinté un rencard pour disparaître la gorge sèche mais aphone ! )
    J'ai repris un client ce matin, qui se plainait de sa femme en retard car essayant des vétements... Je lui ai fait apprécier le fait que pendant ce temps, elle n'était pas sur son dos... J'aurais pu le moucher, en lui demandant de la chérire comme au premier jour, chose que je ne peux faire qu'à distance, et dans le vide...
    S'il n'y a qu'un reproche à faire a Béatrice c'est le SAV. On plante son amour : OK. On prends des nouvelles ( banales ) au minimum.
     En cas d'envie de sucide, j'essayerais ( et j'essaye ) de me rappeler du regard de Sébastien ce matin... Sébastien, toi qui y es passé, ( y ) as tu vus quelque chose ?

J'emmerde Béatrice tout aussi proportionnellement que je l'A ....ppéricie !

dédé

   

Publié dans Béatrice

Commenter cet article