Elle sait mais moi non...

Publié le par dédé

Y'a déjà 3 articles en attente (en brouillions mais pas diffusés), mais j'en rajoute un autre, vu que Béatrice est venue et que je me suis éffondré en larmes plusieures fois.

    Déjà j'ai mal : fatigue et sommeil. Donc sièste dérrangé par un enterrement... Je pleurais dans mon pieu en l'attendant, me disant qu'après je serais , non pas à 100% de mes capacités, mais au moins à zéro une fois un bon paquet de mer à l'eau dans mes draps vides et froids...

    16H et quelques, elle est arrivé, on s'est pris dans les bars comme à notre habitude. Mais vu ma tête, cette fois si, pas mal de temps. Je lui est proposé un café (le temps de le faire, et surtout sécher mes larmes qui reprennaient leur assaut...). Impossible d'y arriver, donc par dérision, plus que par humour, à mon retour, j'ai prétexté une allergie (moi 95% bio...)...

    Puis j'ai craqué complet. Elle m'a pris dans ses bras. J'ai fini par me calmer : et je lui sort mon discourt genre je suis rien sans toi et compagnie... En retour : "lâche toi", "personne te demande d'être sur-humain", etc... J'ai vidé mon sac sur la somatisation et mon aveuglement à ne pas l'avoir vu. Vu que mon problème n'a pas de solution, faut éliminer le problème donc je compte me suicider après avoir réglé quelques trucs et si je n'ai pas trouvé de sortie... Certes on en a bien parlé, mais j'en reste là . Elle veux que je l'appelle à ce moment là, chose qu'elle sait impossible. Je lui ai juste garantie que ce n'est pas pour de suite...

    J'ai recraqué encore plusieurs fois, puis me ressaisissant car elle craquait aussi, je sui (re) devenus amère, et j'ai imposé ma fin choisie tout aussi prochaine que lointaine, mais choisi quand même. C'est un moins pire choix pour la moyenne (moi et mon entourage). Elle a essayé de me prouvé le contraire. Je ne suis pas convaincu. re elle veux que je l'appelle à ce moment là... etc... etc...

Elle sait. Mais moi non.


    Un rencard de taff à 18H00, je part comme un bienheureux...

J'ai oublié de lui dire plein de chose...

Mais es-ce bien utile là où je vais ?...

dédé

PS : A la relecture, le jour d'après, je me dis que je suis un enculé ! Car je lui pose un ultimatum non daté, et lui refuse sa culpabilité, tout comme son deuil, si des fois cette solution arrivait. ques-ce que j'en sais !

Publié dans Béatrice

Commenter cet article

Mireille 11/11/2006 09:43

Espéce de grand et gros bêêêêêta !
De toute façon, c'est MOI qui déciderai ! Eh oui mec, tu as promis ! tu t'es déclaré responsable de moi !  Hihihi !  et tu ne vas pas te tirer comme tu le crois..... Je te surveille du coin de l'oeil....