"Fatatus" (destin)

Publié le par dédé

M moins 2,5. Dans deux mois et demi je mets fin à ma boîte perso.

    Ce matin les collègues me regardaient d'un drôle d'air comme si javais la marque de la Shcoumoune sur le front. Avec mon manque de bol perpétuel, ils finiront par me bannir de la famille à coup de pierres... Bastes, je coupe le général le 30/09/06.

    J'ai récupéré mon fromage à Barnas (10 à 15° de plus qu'ici !), j'y créverai ! Et le fabricant prend en charge le SAV qu'il sous traite avec le garagiste. Faut que je récupère la roue encore bonne pour une roue de secour, ainsi que la gente en souvenir. La remorque à carrément tout lâché suite au dépannage... Faut dire que les routes tournent, et que le déchargement à du être comique sur une seule roue...

Les photos recto - verso

à droite : 



à gauche :


ça fait rire non ?

    Si non mon cousin de comptable qui m'avait dit de lui téléphoner après le 14 juillet pour voir cette fin d'entreprise car "ce sera plus calme côté travail". Je lui téléphone pour m'entendre dire qu'il est en vacances ! Sûr que c'est plus calme !

    Dans la série "aide toi, le ciel t'aidera", Organic (la retraite) lâche le bout et me fait cadeau des 4000 euro d'appel de cotisations. Il a fallu que je charge la barque avec des pleines bonbonnes de bon Zola pour qu'ils comprennent enfin !   
    Les impôts calcule enfin mon dégrévement de taxe pro (7 mois que ça dure, et que je paye par chti chèque de 100 euro par mois...). Il devait attendre les remplacements d'été pour faire taffer des d'jeun's à cette tache surement des plus ingrattes...

    Demain repos, ou semblant de travail sur deux trétaux et sans froid ? Si je ne bosse pas : pas de sous. Si je bosse, je vais me faire engueuler par ma clientèle qui ne comprendera pas...

On verra...

Par Fatatus ! Je suis déjà mort ! ...et donc invicible ! ("entrepreneurialement parlant)



dédé

Commenter cet article