Vrac

Publié le par dédé

Plein de petites pensée plus ou moins importantes...

Dorénavant le déneigement du "réseau terciaire" confié aux particuliers ou entreprises, se fera sur des engins passant aux mines annuellement. Fini le voisin avec son tracteur qui, avant lsoin aux bétails, faisait la trace dans le village.
Pourquoi s'emmerder (nous emmerder !) là ?
A quand "la ville" arrêtera de nous dicter notre façon de vivre !

Je répond "effrontément" à mes clients. Ceux qui ne disent pas bonjour, ceux qui doutent de la qualité de ma marchandise, ceux qui parlent sans savoir, ceux qui racontent des bétises plus grosses qu'une rondelle de Comtésguègue fruité, ceux qui pinaillent pour un rien, les (retraités ?) super pressés, les accariâtres (tous et moi le premier ! (si je pouvais !))

Les gentils, par contre, je les soigne ! Idem pour moi. Ce matin, j'ai par exemple, nourrie une voisine cliente. Elle est repartie avec 15 euro de bouffe facile, compté 8 euro pour la forme, et à crédit sur 1 semaine, le temps que les allocS (familliale+chomage) arrivent... C'est la rentrée, c'est la fête de la "consommation bonne conscience tu sera médecin mon bout de choux".

Avant hier, c'était une voisine qui, lorsque je lui annoncais les (la !) motivations de mon arrêt, m'a confié être dans le même cas que moi. A part qu'ils étaient ensemble depuis 17 ans, et l'âge de 17 ans (brrrr !), qu'ils ont une mignonne et intelligeante petite, que la maison est en vente, et que ce fut son seul homme (re brrrr!)...
Je voulais la prendre dans mes bras. ...lui proposer de mettre fin à ses jours avec moi... ... ou de tailler la route dans la caraKvane... Là, je n'ai pas répondu grand chose à cette cliente....

Ne parlons plus travail, car si j'y répond effrontément, il n'en est pas encore de même ailleurs.... Bien que si je largue les amarres, je vais peut-être me permettre quelques trucs bien placé à l'encontre de mes voisins !
Je ne pense pas.
....à part deux ou trois septiques fossoyeurs avant l'heure, les pisse-froids non ventilés, les grands diseux - jamais faiseux mais grands diseux ça oui, les oeillardés comme un caméléon victime de paralysie faciale, les poivros qui feraient mieux d'aller embrasser leurs dame et leur gosses au lieu d'encore un autre verre et puis je file, les rois du pétrole de quelques locations pour d'jeuns couples qui sont nés bien longtemps après leur parents, etc, etc, etc...

Reste à partir ! ...car je viens d'envoyer une lettre de candidature pour un taff à 15 bornes d'ici ! Je suis vraiment TROP CON. En plus c'est du taff de rêve pour celui qui ne peut plus blairer les mauvaises gens... Mais peut-être que même croque-mort je ne serais pas plus satifait de la "condition humaine". Celle des autres ...et surtout de la mienne !

Pour terminer sur une note positive : la tortue (le moulin ventilo) de ma forge est réparée. Ainsi je pourrais finir mes deux épées. L'une d'elle devrait servir à la mise à feu finale de cette putain de vie... Vivement donc qu'il fasse plus frais afin que je puisse à nouveau forger !

(quand je dis que la chaleur me travaille....)


DD II

Publié dans Blogstruction

Commenter cet article