Grosse claque

Publié le par dédé

    Hier soir, je me suis ramassé une grosse claque que je n'en suis pas encore redéscendu 24 heures après... Bien fait, faut pas mettre son nez dans tout ce qui passe...

    C'est bizard comme l'histoire (votre histoire, ces légendes et ces démons) vous rattrape parfois. Pour ceux qui n'aurait pas compris le vocabulaire utilisé en intro, j'ai snifé un rail d'un dérivé d'héroïne qui m'a été présenté comme un dérivé de cocaïne, mais vu les effets j'en doute...

    ça faisait lontemps ! C'est toujours aussi bon et puissant, et ce, sans aucune retombées négatives. Peut-être que demain une autre de mes dents va se faire la malle, car il devait y avoir une bonne base de dérivé de "produit non agréés biologique"...
    Je suis juste trop con d'avoir capté ça à ma maison-prison, et être obligé de rester sur place. Mais bon, c'était plutôt un trip sur la nostalgie de mes ex ...trips, qu'un trip pour un trip. De plus, l'effet calmant de la trace d'héro a du me faire plus de bien que le côté speedant que je recherchais chez miss coco.

    En doublant ça par du bon schit, dont l'origine et la qualité me furent difficilement appréciable vu mon état alcoolisé d'alors (3 couches ! j'ai fais fort ! ), j'ai bien ramassé.

    J'aurais préféré des psylos... Mais je les évite car ils me parlent trop. C'est con : c'est la saison, la lune et ils sont (surement) sur place. Mais si j'y regoute dans mon état actuel, je reste perché !

    Faut bien que vieillesse se passe... 8-}

DD II

Publié dans Vie intérieure

Commenter cet article