LA FIN

Publié le par dédé

Dernier message juste avant LA FIN (DéPART et DéCONNEXION) ! [ Texte final commencé le 20/09/06 pour vous dire mon impatience ! ]

    Bon il est clair que j'ai fait le tour de la question avec mon ancienne copine. Oui maintenant elle s'appelle ainsi "mon ancienne copine", car j'ai fini par la désacraliser. Fini les artifices linguistiques d'appropriation, les adjectifs datés, voire les petits noms intimes et perso. J'ai peut-être assimilé (à défaut de pouvoir ME résoudre à ME le faire comprendre) le fait qu'Amour ne rime pas avec toujours et qu'il y en a autant de différents que de personnes à aimer....

    Donc je pense que j'ai fait le tour, même si je l'ai fait tout seul ! ... et que je n'ai pas eu droit à un tour gratis, même si c'est bien moi qui ai attrappé le pompom-poire dans cette histoire....

Donc de ce côté, c'est MORT.

    Reste à se la donner ...ou à passer à "autre(s) chose(s)". C'est plus sûrement la deuxième solution qui sera envisagé. Uniquement car j'ai récupéré ma fonction réflexion-distanciation à 50,48%, et que je (re)vois des gens (que j'imagine) plus malheureux que moi...
    Mais si par hasard vous appreniez que "j'ai pris ma destinée finale en main pour la mettre entre 4 planches", sachez que se sera en pleine et complète Raison, et une fois seulement que j'aurais bien vérifié que "autre(s) chose(s)", n'est qu'illusion par rapport à ce que j'ai pu vivre précédement.

Ozana !

Dites vous bien à ce moment là que j'ai été le seul maître à bord. Dites vous que ce n'est que Ma propre Volonté et Ma propre Raison qui m'ont guidé.
Et (merci de) ne cherchez pas de quelconques tenants à cette action (ou "non action" au possible...). Ce sera "comme ça" et se sera "ainsi".
Pareil, ce ne sera pas votre faute, car je ne vous laisserais jamais vivre (et donc finir) Ma vie (et encore plus Ma mort). Je vous l'interdit.


    Reste qu' à ce jour de publication (le 25/11/06) je suis passé de l'autre côté. Grâce en particulier, et c'est incontestable, à Ce blog, Ces lecteurs, à Certains sourrires ou regards du samedi matin ET aussi à "Nada". Ainsi, peut-être par lâcheté et peur, je me suis accroché à cette putain de condition humaine. J'ai fini par trouver (mais je le savais déjà auparavant, je l'avais juste oublié le temps de la "paranthèse Béatrice") que cette putain de vie est des plus moche, mais qu'on peut toujours se la tourner belle si on s'en donne les moyens. Petite remarque : ces moyens peuvent aussi (re)venir seuls de petites graines (amitié-bénévolat-empathie) précédement semées....

    Oui (à ce jour) je ne ressents plus l'urgence de mettre fin à mes jours, car c'est cette putain de curiosité enthropistique qui maintenant à (re)pris le pouvoir...

Que sera sera ?
ou plutot : pour qui, demain je viverais ?

----------------------------------------------------------------
   
Vous le sentiez, vous le deviniez, vous le comprenderez.

            Je mets donc fin ici et maintenant à Blogstruction.

Que Blogstruction repose en paix.

Je pense faire une petite pause d'e-ecrivain. 
Ma prochaine adresse de blog (mais quand ? et pourquoi ?) se nommera sûrement Amaende.over-blog.com....

Je parts

et noubliez pas :

« Ni merci, ni pardon,
…faire mieux la prochaine ! »


et donc : MMerci !
et PPardon !

FIN



DD II

PS : numéro toujours valable 06/70/52/49/89
PPS : commentaires vérouillés (voir phrase écrite en rouge...)

Publié dans Blogstruction

Commenter cet article