A Mende

Publié le par dédé

Je suis parti trouver un appart à Mende. (la moitié de ma vie en (de) carton dans le coffre)...

    Trois rendez-vous plus ou moins bien calé, je charge la voiture de cartons et autres restes de vie passée pour trouver un toit à Mende.

    Déjà c'est "le sud", car mes trois rendez-vous ont été à la bourre d'au moins 10 minutes... Je respire, je me calme, je suis encore en vacances...
    L'agence immobiliaire. Je l'aurais bien "squizé", car c'est l'exemple même de parasite dans le système. Par contre, trouver en 1 semaine un particulier qui loue votre nid rêvé sans vous connaître ni d'ève ni du facteur, me semblais plus dur que me plier "au système"... La première agence moderne (connecté et avec webtrine) sera la bonne. Je trouve donc ma visiteuse avec un jolie accent locale qui m'a "choisi" 2 studios. 3choisi" entre guillemet donc par ce que ce sont plutôt des "restes" non loué qu'autre chose... Le premier, au dessus d'un cabinet d'ophtalmo, est un couloir innocupé depuis 6 mois et au siphon de toilette asséché. Vu l'odeur, la visite fut courte. mais si le sihon s'est asséché en 6 mois c'est que l'air y ai plutôt sec  (et c'est chauffé collectivement). 25 m2 plus chèr que mon 90m2 ici. C'est la Vraie Ville mon dédé !
    Le deuxième un peu plus large mais tout aussi en long, a aussi qu'une fenêtre. Malgrès qu'elle soit orientée au sud, on n'y voit goutte. Il est 15H00 et donc 13H00 au soleil, c'est donc une varie cave. De plus, un énorme pilier de maçonnerie de 50 (diamètre) barre le centre de cet appart de rez de chaussé, écrassant perspective et futur morale de l'occupant. En plus, il est plus loin du taff et plus chèr. Ma visiteuse bloque sur mon sourire quand elle me parle de la place du frigo et de la machine à laver. Je lui explique.
    Le premier sera choisi. On attaque les papiers : identité, RIB, 3 derniers bultins de salaire et contrat de travail. Perdu ! J'en n'ai que 2 sur 4. Là elle fait la gueule, la dame. Moi je dis que je peux peut-être avoir un genre de promesse d'embauche, mais que les trois derniers bultins de salaire remonterons à 2002 pour cause de solo-propre-partonnisation... Pareil, pour la caution... Pour moi c'est un clair et fourche caudinien "Négatif" car j'ai 35 ans, et ça fait 20 ans que je ne demande plus de sous à mes vieux ou à la société. Autogestion oblige.  Pour répondre à son "ça ne va pas être possible", je dis que "si" et je mime de prendre la porte... Là, nous nous ressaisissons. Moi je vais contacter mon futur employeur, elle, elle attaque ces papiers et on voit après.
    Manque de bol, mon chef et sa compta ne sont pas là. Et oui, un mercredi après midi des enfants, les cadres sont forcément de repos laissant la masse laborieuse au turbin. Il est bien connu que les pôvres n'ont pas de chieurs... Je retourne à l'agence avec une banane au visage... Et là, on attaque les papiers en attendant le fax de mon employeur pour demain... (?) On ne me parle plus de caution obligatoire ou de bultin de salaire.... Tant mieux. J'espère que ça va passer... Il faut dire que je ne suis pas un client pénible. ...Et surtout que j'avais le chèque facile et volage ce jour là, car j'ai failli payer deux fois les frais d'agence... ça a du la mettre en confiance...

    Après je passe à l'assurance ou le premier (contact et) contrat est le bon. Retour à l'agence. C'est tout bon, à lundi pour l'emménagement.

    Un petit passage à l'OT. Bon ça à l'air d'être une ville : il y a une pièce de théâtre adulte par mois et un concert ou deux de bien en cette saison... Je m'interresse "spontanément" au programme théâtre (car j'ai vu la jolie programatrice à Marvejol, y'a pas deux mois....)...
    Je termine au camping. Et oui ma CaraKvane va me suivre, et je pense y habiter à partir d'avril. Là 5 caravannes sont encore présentent. Ce sont celles des ouvriers d'un chantier voisin. Ils chauffent à l'électrique (berk !) mais c'est payé, et compris dans la location de l'emplacement, alors... Les tarifs c'est 100 francs (si si, en francs) par mois en "garage mort" (= hivernage) et 12,50 euro par jour en résidence...
12.50 euro par jour pour une personne, l'électricité, une caravane et une voiture ! Ce qui fait 350 euro par mois ? (ce nouvel appart sur Mende hors électricité c'est 279 ?). Bon, je pense ne pas y mettre ma voiture (2,50 euro par jour de gagné...). Je pense que c'est le tarif pleine saison non ? Mais ce n'est que le fils. Et il me glisse qu'il y a un tarif étudié (et donc étudiable) pour les (rares) annuels... On vera donc mi décembre lors de l'arrivé de la CaraKvane sur Mende.... Là, il va falloir que je négocie ferme, ...et à l'année... histoire d'avoir un emplacement pas chèr vu que je fournis "les murs"...

    Après retour sur la Haute Loire où j'ai encore un rencard pour louer un garage pour ma remorque de taff et mes motos non encore vendues... (Et oui je me suis résolu à vendre mes motos ! Mais ça tombe bien les deux acheteurs potentiels se sont rétractés... Ne le leur dites pas (aux motos)... Elles vont me faire la gueule...). Enfin des gens cools qui me font le demi mois gratis, et le double dans ma boîte au lettre en deux jours.

    Le problème c'est que je pensais avoir l'appart en ce jour. Je suis donc remonté de Mende plus chargé que je n'y étais descendu (papiers agence, assurance, office de tourisme et camping en plus de mes cartons)... Seul mon compte en banque est soulagé d'un peu moins de 1 000 euro (caution, loyer, charge, assurance...).

Dur de (re)rentrer dans la muette moyenne...


DD II

PS : En ce vendredi de mise en page, un possible employeur me contacte pour une place de conseiller vendeur négociateur en matieriel et matériaux de construction... Dommage c'était dans un petit blèd super sympa (Langogne) et dans un domaine qui me botte... Dommage aussi pour le sous-forum "Habitat" d'On Peut Le Faire, où, en travaillant dans ce monde de la bricole', j'aurais put être de précieu conseil...
Dans une autre vie...

Publié dans Blogstruction

Commenter cet article

dédé 18/11/2006 11:32

....il ne peut y avoir d'aventure qu'en pays non conqui....(Il faut que je me fasse peur...)Ceci dit, le poste de "bricolo" à Langogne reste valable le temps de mon essai à Mende.... Apparament j'ai un très bon CV car une autre proposition vient d'arriver ce samedi...dédé

Tis 18/11/2006 09:49

Pourquoi ne pas aller tout de même à Langogne juste pour voir si ça ne te plaît pas plus ?Après tout tu n'as pas encore déménagé et tu peux encore te désister pour le boulot comme pour l'appart.