Retour aux sources des nostalgies V/7

Publié le par dédé

...bien que ce soit mon dernier concert… ...bien que ce soit mon dernier concert ?? ...bien que ce soit mon dernier concert !!!

    Dernier concert. Ici. Car l’idée de mettre fin à mes jours s’éloigne encore un peu chaque jour… Bien qu’en passant dans la ville où nous nous sommes rencontré, n’encourage pas à la guérison. (...et je résume ! ). Car je vais replonger dans le tafff bientôt, et que mes prochains congés seront que dans perpète pour outage à la société. Et surtout que le 26 rue maillé va être rasé dans le cadre d’une rénovation de l’habitat. (quand je dis que l’humidité pourrie tout sur Angers...). Dans moins d’un an l’Etincelle saute, sans plus avoir trouvé de solution de replie intra muros… Merde le seul lieu d’Angers, cool vraiment cool, alternatif vraiment alternatif, autogéré vraiment autogéré, ouvert vraiment ouvert. Manquait plus qu’une acceptation de quelques autres courants politiques, l’adoption lourde d’une écologie sans concession, et encore plus d’action pratico-pratique et c’était le paradis de l’Homme.

Et comme on disait dans le temps dans une certaine élite : « L’Etincelle est morte, longue vie à l’Etincelle ! »

...

    Je fais fureur avec mon fromage au petites bêtes. Même certains végétariens acceptent de manger la croûte… Frèd m’a poussé à sortir mon boîtier. Je me chauffe à prendre des photo. Hacynthe de Metz déchire à donf. Dur de ce remettre à la photo. En plus, j’en ai fait quelques belles, parfaites et universelles ici ! J’y suis, et grille de la péloche. J’accroche un peu moins musicalement sur les canadiens de Balast. Mais ils sont tout aussi visuels. Une cinquantaine de photos, et encore il m’en manquais deux ou trois de plus… Je les développe et je vous les montre bientôt…

    Je fais le plein de CD de musique « forte » et rare, histoire d’animer mes soirées solo de montagne. J’ai encore retrouvé une ou deux tête de plus, mais le monde change quand même… Puis je tombe comme un con sur un papier qui explique le plan pour nous retrouver… J’avais du laisser ça il y a deux ou trois ans… Revoir son adresse, avec le nom et le prénom de mon ancienne copine marqué ici, ma scié complet deux secondes… J’ai envie de boire à me noyer… le Rube me monte au cerveau, il est temps de siester. Si je pouvais ne pas m'y réveiller jamais....

Demain le jour sera long.

[J’ai paumé mon béret au troglo et mon couteau à l’Etincelle. Je (suis prèt à ) change(r) de vie.]

 

(à suivre…)

 

DD II

Publié dans Blogstruction

Commenter cet article