Le demain de demain

Publié le par dédé

Demain sera chargé !
Demain me fait déjà peine !

    En effet, elle doit passer pour récupérer des fromages pour aller voir ces vieux... Moi cette après midi sera chargé, par ailleurs, à cause de mon entreprise (rendez vous avec les services fiscaux), des mes occupations habituelles du vendredi (accompagnement scolaire, tir à l'arc, visites de bars...), des dossiers en cours à Costaros Animation (ramasser les factures de l'attelage, chercher les tracts de la brocante et en faire la réunion de préparation...), passer aux jardins...

    Il est clair que je ne vais pas tout faire... Un coup de fil à ma copine des impôts (c'est bien d'être en cambrousse pour ça, on est choyé par sa perceptrice attitrée qui à force de vous voir, passe l'éponge avant que je pleure... ), et c'est 1 heure de gagné. Le tir à l'arc visera plus juste sans moi. Les bars ne verrons que mon ombre. Les factures seront collectées samedi (bien que la fée du samedi pourrait y jeter un sortilège sur cette après midi là...). Les jardins pousseront seul (faudrait que j'y jète quand même quelques pattates...). Reste l'accompagnement scolaire et la réunion de la brocante avec ses tracts que j'espère tirés.

    Reste aussi la visite de Ma ancienne Béatrice. J'aimerais bien zapper mais je crois que nous sommes obligés de se voir à cause de ces maudits fromages...
    Je ne suis pas en forme. J'ai comme une tache d'encre qui se dilue dans mon optimisme habituel. Ce cancer d'idées noires commence à me pomper pas mal d'énergie... J'en suis même à remettre en cause les 4 ans passé avec elle ! Bref, moi qui me suis promis le sourrire ( un vrai ) pour nos rencontres, j'ai un semblant de haine et de frustration qui tente de prendre le pouvoir... D'ailleurs j'ai tiré ce matin la lettre que je lui destine depuis une semaine... Oui je l'ai imprimé, et je devrais lui la donner ainsi. Quimporte si la forme n'est pas là, mes idées sont seules importantes. On verra si je lui la donne en direct, si je la glisse dans son tas de courrier ou si j'attends ou la déchire... On verra....
    Pareil, j'ai promis de toujours être là pour l'aider. Mais si elle n'a pas besoin de moi dans ses affaires ? Si je suis la pièce bancale (encore une de plus ! ) dans la construction de sa vie ? Si je suis ce grain de sable... ...qui la gratte entre les fesses ? ( hi hi ! )... etc. Aura t'elle le courage de me le dire ? Je pense que je vais lui demander.
    Je penses que je vais lui demander tout sauf l'ignorance et la pudeur de ne rien remuer avec son ex que je suis.
    C'est bien ça qui tourne mal dans cette fin d'Histoire... On ne dit rien. On se contente de banalité, d'appuis psycologique de bouquin de recette de cuisine, on ne nomme rien, on ne pointe rien ni personne, et on passe son temps a épargner l'autre.
    Résultat : je cogite à deviner. Deviner les erreurs, les oublis... S'interroger sur le passé mais aussi le présent... Savoir où elle en est, avec qui, comment ?... Quand au futur...

    Quand au futur, bouché par cette forêt de points d'interrogation, il faudrait un grand feu pour y voir clair... Le feu de la destruction total. Un autodaphé de couple. Une réduction en cendres collectives qui seront dispercées sur le mont de ...Vénus.
    Ou le feu de l'Amour. Ce feu qu'elle à peut être ( enfin ?) ( re ? ) trouvé !
Et moi ?!
    Moi, il me faudrait une armée de pyrothecniciens, voir d'hydrologue pour venir désaler mon coeur brisé... Un chef cuisto pour aiguiser mon appétit et me faire passer ce goût amer au fond des choses.... Une lueur ( une étoile ? ), ou du moins son reflet au fond des yeux de quelqu'une... Il me faudrait peut-être aussi un bourreau des basses oeuvres sans âme, afin de me couper ces mains qui âbiment et gachent ce qu'elles touchent. A moins de trouver un gantier qui pourrait me capoter cet état d'esprit et ce manque de confiance dans le printemps des choses de la vie...

    Que je suis bête !

- Qui peut transformer l'eau de larme en vin festif ?
- Donner soif de vie, à la vie et à vie ?
- Eclairer ton chemin rien qu'en te prenant la main ?
- Transformer tes idées noires en souvenir et tes souvenirs en affectueuses pensées ?
- ... et qui peut TOUT le reste ! TOUt qu'on résumera en un mots : Aimer !

une fée !

Vivement le demain de demain donc...

dédé

Publié dans Vie intérieure

Commenter cet article